Depuis 2016 Com4Dev intervient en Mauritanie dans des projets de capitalisation et de communication. La confiance accordée par les partenaires locaux permet à Com4Dev d’intégrer les pratiques de la communication pour le développement dans les projets mauritaniens les outils de la communication pour le développement dans le but de participer au renforcement de la résilience des organisations et des acteurs locaux.

Accompagner le développement rural en Mauritanie

Impliqué dans l’assistance technique du Projet RIMRAP (Renforcement institutionnel en Mauritanie vers la Résilience Agricole et Pastorale), Com4Dev a contribué en 2019 à la capitalisation des initiatives de résilience. En tout, 37 fiches ont été produites, valorisées grâce à une dizaine de clips vidéo (en partenariat avec l’agence Terre Nourricière). Le tout est diffusé via le site rim-rural.org, la plateforme sera diffusée sous forme de publication et clé USB.

La suite de ce programme qui s’achève en 2020 concerne la construction d’infrastructures rurales à travers le RIMDIR (Renforcement des Investissements Productifs et Énergétiques en Mauritanie pour le Développement Rural), 2ème programme de la SANAD, le Secteur de la Sécurité Alimentaire, la Nutrition et l’Agriculture Durable (SANAD) de l’Union européenne en Mauritanie.

Pour le RIMDIR, Com4Dev renforce le volet ingénierie sociale et capitalisation avec des interventions “perlées” qui vont se prolonger jusqu’en 2022.

Un ambitieux programme de sensibilisation à l’environnement

En Mauritanie, Com4Dev a également été impliqué début 2020 dans le programme AMCC+ de lutte contre le

changement climatique. La mission consistait en l’élaboration de stratégies et plans de communication pour le programme, mais aussi pour le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) avec de nombreuses actions tournées vers la sensibilisation et l’éducation environnementale à tous les niveaux. Parmi les principales actions prévues, on retrouve l’intégration de modules pédagogiques dans les cursus scolaires ainsi que la mise en place de mini-campagnes qui s’articulent autour des journées internationales liées à l’environnement.

Communiquer sur la séquestration carbone dans le sol

La séquestration du carbone n’est à priori pas un sujet facile à vulgariser. Pourtant, sous l’impulsion de la Fondation Agropolis qui les finance (avec la Fondation Total), le programme de recherche (Soil Carbon Sequestration in Farming Research) mené par un consortium d’organisations de recherche en France et dans plusieurs pays d’Afrique a souhaité se doter d’une stratégie de communication à destination des chercheurs, des décideurs, des agriculteurs et du grand public. Ce travail, réalisé essentiellement avec l’IRD et le CIRAD, va permettre de regrouper toutes les connaissances existantes sur ce sujet de recherche et de faire le lien avec les pratiques des agriculteurs pour lutter contre le changement climatique. De plus, ce projet vise à montrer au grand public l’importance de la séquestration du carbone dans le sol pour l’avenir de notre planète à travers une exposition, des vidéos, mais aussi en recrutant des youtubeurs au Sénégal, au Zimbabwe et au Kenya.