La communication visuelle a l’avantage d’être universelle. Pas besoin de traduction. Dans les projets de développement, elle intervient à toutes les étapes : partager et communiquer les états d’avancement des projets, illustrer des actions de terrain, interagir avec les bénéficiaires, partager des données techniques ou encore capitaliser les résultats d’un programme.

Eviter les photos du plafond et du sol (les codes de la photo de famille)

Alors qu’un visuel percutant « vaut mieux qu’un long discours », l’image est souvent le maillon faible de la communication dans les projets de développement. On compte souvent sur les bonnes volontés, souvent les chargés de projets. Ces derniers atteignent généralement le niveau « photos de famille » : rassembler les protagonistes, cheese et clic. Ils sont plutôt concentrés sur la gestion du projet que sur les techniques de communication du projet.

Un programme basé sur le triptyque pré-prod, prod, post-prod

Aussi, améliorer les compétences des équipes projets en matière de prise de vue photo et vidéo peut s’avérer très bénéfique. Les formateurs de Com4Dev ont pu encore le constater en organisant, du 3 au 5 mars 2021, une formation “Communiquer par l’image » pour des programmes d’appui au développement rural en Mauritanie (RIMDIR pour l’appui aux infrastructures et RIMFIL pour l’appui aux filières) gérés par la coopération belge (Enabel) et financés par l’Union européenne.

Former les chargés de projet en priorité, mais pas seulement.

Cette formation a été organisée à Kiffa, dans l’Assaba, avec toutes les équipes impliquées dans les 2 programmes. C’est Enabel qui a saisi l’opportunité de former toutes les personnes ressources, des coordinateurs régionaux en passant par les animateurs de terrain jusqu’aux chauffeurs. Cette excellente idée est suffisamment rare pour être soulignée. L’objectif était de mieux documenter les projets de terrain comme la construction de barrage par exemple en utilisant le matériel existant, appareils photo et smartphones. Nous avons constitué un “kit communication vidéo” comprenant pied, monopod, grip smartphone, micro directionnel avec bonnette, etc. pour que chaque équipe terrain soit équipée avec du matériel mobile et professionnel. Au programme : pré production, production et post-production. Écrire un scénario, préparer un tournage,  maîtriser les techniques de cadrage et de mise au point, savoir raconter une histoire en images, réaliser une interview, gérer le stock des images et pour finir savoir choisir les bonnes images à partager sont les bases de l’apprentissage. Un exercice terrain de mise en situation est toujours nécessaire pour autonomiser un maximum les équipes.

Ne pas oublier les bénéficiaires

Il ne s’agit pas seulement de créer une mémoire mais aussi d’animer les équipes autour du projet, de faciliter le reporting, de capitaliser les actions. Animé par les formateurs, un groupe WhatsApp de partage d’images entre les équipes qui opèrent dans 4 régions a permis de créer une émulation et a facilité les échanges d’information tout en permettant à l’équipe d’Enabel à Nouakchott de suivre l’évolution des actions sur le terrain.  Ce groupe WhatsApp « Formation Com4Dev » a eu pour but de travailler de manière collaborative sur les photos prises et partagées entre tous. L’idée était de faire interagir le groupe pour s’autocritiquer de manière constructive. L’équipe Com4Dev a conseillé sur le cadrage, le choix du sujet, la pertinence du message, la clarté de l’image, le recadrage, etc. Nous avons appelé cela « service après formation ».

Grâce au groupe, les participants à la formation continuent d’améliorer leurs pratiques, la banque d’images est alimentée et la communication interne est améliorée. Si elle ne remplace la production d’illustrations professionnelles toujours utiles pour la production d’outils de communication, la formation des équipes à la photo et à la vidéo est un levier important de la communication pour le développement dans la mesure où il suscite la participation des acteurs des projets. La prochaine étape serait de former directement les bénéficiaires au suivi en images des actions qui les concernent.